Oct 16, 2018 Last Updated 7:43 AM, Oct 8, 2018

Ces 9 et 10 novembre l’Incubateur européen du barreau de Bruxelles organise au Palais de justice un événement original : le premier Hackathon juridique du barreau de Bruxelles (https://lc.cx/W6tZ).

Pendant ces deux journées, des équipes composées de juristes, d’avocats, d’ingénieurs et de geeks s’affronteront dans un contexte décontracté pour développer un prototype d’application informatique destiné à faciliter le travail de l’avocat dans le domaine de la récupération de créance. Ils ne seront pas seuls dans cette aventure. Ils bénéficieront, tout au long du concours, du conseil d’experts belges et européens qui ont accepté de se joindre à cette initiative. Un jury international sélectionnera les meilleurs projets qui seront récompensés par des prix d’une valeur de 6.000 euros et, le cas échéant, par un accompagnement professionnel dans la finalisation du prototype.

Le Centre Perelman de l’Université libre de Bruxelles, HEC-Paris, le laboratoire de Cyberjustice de l’Université de Montréal, l’Université Paris II Panthéon-Assas, l’Université de Nice Sophia Antipolis, le Club des juristes de Paris ainsi que le Fonds National de la Recherche Science (F.R.S.-FNRS) accompagnent et soutiennent cette initiative.

Le Hackathon juridique est un des multiples événements que l’Incubateur européen du barreau de Bruxelles organise pour traduire en acte un mot d’ordre qu’il a fait sien : occupons-nous des nouvelles technologies avant qu’elles ne s’occupent de nous !

Le succès de cette initiative dépend toutefois de votre mobilisation.

Amateurs de nouvelles technologies ou non, inscrivez-vous dès aujourd’hui pour participer à cet événement festif, convivial et utile à la profession : https://lc.cx/W6tZ

Mes chers confrères,

Je m’adresse à vous dans le cadre de la prestation de serment des candidats stagiaires de ce lundi 3 septembre 2018.

Comme les années précédentes, la prestation de serment sera retransmise sur écran géant, dans la salle des Pas Perdus du palais de justice pour les membres de la famille des nouveaux stagiaires.

Je vous rappelle que les maîtres de stage et les candidats stagiaires sont attendus à 12h30 précises devant le vestiaire des avocats. L’entrée au palais sera facilitée pour les candidats stagiaires sur présentation de leur carte d’identité, et pour les maîtres de stage sur présentation de leur carte d’accès.

Dans le couloir d’accès à la salle des audiences solennelles de la cour d’appel, au 1er étage, différents exposants seront à la disposition des candidats stagiaires à partir de 13 heures pour leur fournir toutes les informations nécessaires sur leurs services et produits.

Les présentations au premier président de la cour d’appel de Bruxelles et au procureur général commenceront pour notre Ordre, à 14h30 précises. La présentation et le serment ont lieu en robe d’avocat. Des robes peuvent être louées au vestiaire.

Par ailleurs, les stagiaires ayant prêté serment sont invités le 21 septembre 2018 à partir de 16h, au vestiaire des avocats pour l’après-midi d’accueil des stagiaires organisé par la Conférence du jeune barreau de Bruxelles et le Carrefour des stagiaires. Cet accueil se terminera par une soirée et un dîner, ouvert à tout le barreau, au Callens Café (voir www.cjbb.be)

En octobre, la prestation de serment aura lieu le lundi 1er octobre 2018 à 15h, les maîtres de stage et les candidats stagiaires étant attendus également à 12h30 précises devant le vestiaire des avocats.

Les présentations au premier président de la cour d’appel et au procureur général commenceront ce jour-là pour notre Ordre à 13h30 précises. Les demandes en vue d’une prestation serment à l’audience du 1er octobre 2018 devront parvenir à l’office du procureur général, au plus tard, le 19 septembre 2018 à 16h. Elles devront être déposées au parquet général par les futurs stagiaires eux-mêmes.

Votre bien dévoué,

Michel Forges,
bâtonnier élu

Le 30 mars 2018 la chambre du conseil du tribunal de première instance néerlandophone de Bruxelles a renvoyé la SNCB, Infrabel et le conducteur du train devant le tribunal de police de Halle.

L’affaire sera introduite devant cette juridiction à l’audience du 5 juin 2018 à 9 heures.

Le tribunal de police siègera dans les locaux du Cultureel Centrum ‘t Vondel, Joseph Possozplein 40, 1500 Halle.

Cette audience sera consacrée aux questions de procédure (constitutions de partie civile, demandes éventuelles de changement de langue, calendrier d’échanges de conclusions, etc.).

Les victimes et leurs ayant-droit qui n’ont pas encore été indemnisés de leur préjudice pourront à cette occasion se constituer partie civile.
La constitution de partie civile se fait le dépôt d’une note ou de conclusions contenant le montant réclamé au titre de réparation du dommage (matériel, corporel, moral) subi et les pièces justificatives de ce dommage.
Dans le respect du caractère contradictoire de la procédure, ces notes, conclusions et pièces doivent être communiquées à la partie à la charge de laquelle le montant est réclamé.

L’assistance d’un avocat pour remplir les formalités de constitution de partie civile est assurément utile.
Si vous bénéficiez d’une assurance de protection juridique, votre courtier d’assurances ou votre assureur pourra vous renseigner sur les démarches à accomplir pour la prise en charge des honoraires de l’avocat.
Le cas échéant, vous pourrez être assisté gratuitement si vous entrez dans les conditions de l’aide juridique de deuxième ligne (consulter le site www.aidejuridiquebxl.be pour les seuils de revenus, les lieux et horaires des permanences, etc.).

Des avocats seront présents sur place pour répondre aux questions de procédure que vous souhaiteriez leur poser.

Le conseil de l’Ordre français des avocats du barreau de Bruxelles a examiné attentivement le rapport sur l’avenir de la profession d’avocat, formulé par Me Patrick Henry et Me Patrick Hofströssler. Prenez connaissance ci-après de la position adoptée sur chacune des 38 propositions de réforme proposées.

Mes chers confrères,

Un des objectifs de mon bâtonnat est la réalisation d’une étude relative à notre barreau que j’ai intitulée une radiographie du barreau de Bruxelles.

Notre barreau est complexe, cosmopolite ; les pratiques professionnelles qui s’y exercent sont variées, de même que ses composantes socio-économiques.

Pour en garantir l’objectivité et la qualité scientifique, il était essentiel que cette étude soit réalisée par un organisme extérieur. A cette fin, j’ai fait appel au Centre Perelman de l’ULB et, en son sein, au Professeur Gregory Lewkowicz.

Cette étude vous appartient. Vous pouvez dès à présent la consulter ci-dessous.

Cette étude a été réalisée sur base de plus de 200.000 données, provenant de notre Ordre (dont le BAJ), de l’INASTI et du Conseil des Recteurs. Elle a également bénéficié des données que vous nous avons fournies grâce au sondage que nous avons effectué et auquel 1.146 d’entre vous ont répondu. Je les en remercie vivement.

Je vous invite à la lecture et à l’étude de la radiographie du barreau de Bruxelles.

Vous y trouverez des données relatives à la composition de notre barreau, aux revenus des avocats, à leurs modes d’exercice, à la clientèle, à la répartition des activités des avocats ainsi qu’à la satisfaction et au bien-être des avocats.

Cette radiographie constituera un outil essentiel dans la gestion de notre barreau mais également dans votre propre réflexion à propos de votre carrière, de vos activités et de leur cadre.

Elle me servira en tout cas de fil conducteur dans ma présentation des cadres d’exercice de la profession d’avocat lors du colloque « La boîte à outils de l’avocat » du 27 avril 2018.

Que le professeur Gregory Lewkowicz ainsi que son équipe, dont Madame Catherine Choque et Monsieur Maxime Fontaine, soient remerciés de leurs efforts, sans oublier Monsieur Juan Ariza, directeur financier de l’Ordre, pour tout son support et son apport à la réalisation de cette étude.

Votre bien dévoué,

Le bâtonnier,
Pierre Sculier

Consultez la radiographie du barreau de Bruxelles

  • Marsh
  • Ing
  • Ethias
  • caisse de prévoyance